L’EGYPTE DE NOS JOURS…..


J’en est marre des nos élections , des maux qui affligent notre pays et des ses “leaders” politiques profondément inadaptés.

Donc tant vaut s’occuper d’autres scénarios bien plus importants et dans une autre langue qui m’offre l’opportunité de jouir des souvenirs d’antan. Trois semaines séparent le peuple égyptien des élections présidentielles. L’ex général Abdelfattah Sissi  jouit d’une  forte popularité et il est fort probable qu’il sera le prochain président.   Il pourrait se passer de faire campagne électorale autant ses chances sont évidentes.                                               Une phrase a fait la une de la presse internationale récemment :                                            “Si je suis élu président , il n’y aura plus de Frères musulmans”!                                       Comme indiqué dans un bel article de la Stampa , signé par Domenico Quirico  récemment , la parabole de ce mouvement, son histoire, les instances politiques et sociales  qui menait, semblent évaporées sous la misère qui accable le pays après plus de trois ans des révoltes et massacres.                                                                                                                                    “La merveilleuse canaille barbarique de toute révolution”,  description  bien choisi de la part  de Quirico , a finalement déserté le champs….L’éradication  des structures des Frères a été poursuivi sans hésitation.                                                                                                   Cela faisait environ 80 ans que l’organisation crée par Hassan Al Banna cherchait de conquérir l’âme du pays.  Deux échecs d’assassinat,  suivi par une répression féroce du mouvement dans le passé , les Frères avec le soulèvement populaire de février 2011  ont vite compris que l’opportunité pouvait cette fois leur être propice.  Encore une fois ils ont échoué.

Les conditions économiques du pays après un an de désastre se sont vite détériorés.     Avec la foi, la religion , on ne donne pas à manger à 90 million de citoyens! La même  détérioration s ‘est vérifiée partout ailleurs ; Tunisie, Libye, quoique à  des degrés différent.   Le printemps arabe s’est transformé peu à peu en échec.                                      Un échec économique plus que politique. Les difficultés  du quotidien  auxquelles  le peuple doit faire face  ont dépassé de loin les problèmes de foi , d’identité , de fausse                      ré-islamisation poursuivis par les Frères musulmans.                                                             Les conditions de pauvreté depuis l’origine du monde ont représenté le terrain idéale, profitable, avantageux pour toute sorte de religion monothéiste pour mettre racines ……  

Le soutien économique du Qatar et en partie de la Turquie n’a pas tenu le coup contre la volonté de l’Arabie  Saoudite.    Deux visions  géopolitiques contrastantes de l’expansion  du Moyen Orient vers l’Afrique du Nord et la Méditerranée.                                                       Les Pays du Golf savent fort bien que le pétrole  , la ressource sur laquelle se fonde leur pouvoir économique  sera en perte de vitesse avec l’exploitation actuelle vers 2050.       D’ici la recherche d’occuper de l’espace économique vitale , capable de donner une autre dimension à leur évolution.                                                                                                             Le concept typique de toute religion monothéiste de vouloir s’imposer sur l’Etat , de vouloir  définir les limites , de s’imposer comme seule et unique référence  rends idée caduque dans un monde qui devient de plus en plus globalisé, où les relations interpersonnelles  se fondent principalement sur le know -how , la connaissance d’autrui,  sur l’acceptation des différences , sur la tolérance .

L’idée de fond de ces mouvements , dont les Frères ont représenté la pointe de diamant ,  est qu’ils détiennent  la vérité absolue et que leur dieu les soutien pour mettre le monde entier sur la bonne voie….!                                                                                                               Une vision qui s’oppose évidemment  avec l’évolution du monde  de nos jours.                 Avec  le média , l’information , l’informatique , l’économie, les structures mêmes de l’Etat moderne.                                                                                                                                           La vision islamiste “tout azimut” de la religion , fondée sur la primauté de cette dernière sur la société civile,  appartient au moyen age.  Et par conséquence liée à l’échec.  Autant que le rôle de la femme dans la société de nos jours.    

Il reste très probable qu’après les événements  passés Sissi puisse “terminer le travail”. C’est à dire éradiquer  définitivement l’organisation des Frères musulmans.                         La conjoncture économique , la relance du secteur touristique ,  la reprise des fonctions  de base de l’Etat vont jouer un rôle fondamentale en cela.  Mais surtout , autant que les classes sociales sur lesquelles le mouvement exerçait un contrôle presque totale rejeterons l’équation islamisme = progrès ,  Sissi aura la possibilité de réussir. 

Informazioni su exult49

JOHNS HOPKINS UNIVERSITY - MANY DIFFERENT LIVES- MORE THAN HALF SPENT ABROAD- CRITIC OF THE NOWADAYS ITALIAN WAY OF THINKING NEVERTHLESS OPTIMISTIC ! Leggete, il quotidiano del blog "free": "The exult49 Daily". www.paper.li/exult168/131966546
Questa voce è stata pubblicata in politica-economia e contrassegnata con , , , , , . Contrassegna il permalink.